Le patrimoine d’un ménage est composé de l’en semble des biens que possède ce ménage. Ces bien sont aussi appelés des actifs. 

1- La composition théorique d’un patrimoine

Les types d’actifs

Le patrimoine d’un ménage est composé de différents actifs plus ou moins liquides : 

  • Actifs immobiliers (terrains, maisons…) ; 
  • actifs financiers (comptes bancaires, actions, obligations…) ; 
  • actifs professionnels (fonds de commerce, parts d’entreprises) ;  
  • biens matériels (meubles, véhicules, œuvres d’art…) ;  
  • biens immatériels (brevets, droit d’auteur…).

Un actif est dit liquide lorsqu’il peut être acheté ou vendu rapidement sans grand effet sur le prix.  

Patrimoine brut et patrimoine net

On parle de patrimoine brut lorsqu’on se contente d’évaluer les actifs que possède un ménage.

On parle de patrimoine net lorsque l’on retranche du patrimoine brut les dettes. Un ménage qui achète un appartement par exemple, contracte le plus souvent un emprunt. Pour évaluer ce que possède vraiment le ménage et donc sa véritable richesse, il faut donc soustraire les dettes aux actifs. 

2- Un patrimoine inégalement réparti

Bilan

Le patrimoine net rapporté à la population française représente : 

  • 362 000 euros par ménage. 
  • 155 000 euros par habitant. 

Ce patrimoine n’est bien sûr pas réparti de façon égale entre les ménages. Selon l’Insee : 

  •  les 10 % des ménages les plus riches détiennent 47 % du patrimoine. 
  •  les 10 % des ménages les plus pauvres ne détiennent que 0,1 % du patrimoine soit moins de 4 300 €. 

Les déterminants

L’âge 

Le patrimoine d’une personne tend à augmenter avec l’âge. Ceci s’explique aisément : 

  • Le patrimoine se constitue au fil du temps ;  
  • pendant la vie active, les revenus professionnels sont moins importants en début de carrière et la priorité des plus jeunes est de s’installer et non d’épargner ou de se constituer un patrimoine ;  
  • les personnes plus âgées ont souvent hérité d’un patrimoine. 

Le patrimoine net moyen des moins de 30 ans est de 37 400 €, il est de 340 600 € pour les plus de 60 ans. Mais diminue après 70 ans (286 100 €). 

La catégorie socio professionnelle (CSP) 

 Le patrimoine professionnel est une composante importante du  patrimoine. Ainsi parmi les CSP qui ont un patrimoine élevé, on trouve les professions libérales, les agriculteurs puis les commerçants… 

Il convient de souligner qu’il n’y a pas toujours de lien direct entre revenus et patrimoine. Prenons le cas des agriculteurs. Certains ont un revenu  inférieur au SMIC et ont un patrimoine élevé lié à leur outil professionnel. 

La composition du ménage

De façon logique, la composition du ménage influe sur le patrimoine.

Les charges de la vie courante pèsent plus lourd pour une personne seule que pour un couple qui a souvent deux salaires.

L’argent consacré aux enfants n’est pas de ce fait utilisé pour a constitution d’un patrimoine.

3- La composition réelle du patrimoine des ménages

Le taux de détention des actifs selon l’INSEE

Les ménages ont une préférence pour les placements peu risqués (livret A, assurance-vie) au détriment des valeurs mobilières (actions/obligations).

Les ménages ont un patrimoine composé en priorité d’actifs non financiers.

Le patrimoine immobilier 

La détention de biens immobiliers a légèrement progressé (58,5 % en 1998, 62,7 % en 2015). L’augmentation entre 2010 et 2015 a ralenti par rapport à la période 2004/2010. L’augmentation s’explique d’une part par la hausse des prix des actifs et par un nombre plus important de propriétaires ou d’accédants à la propriété. 

Si la majorité des ménages possèdent leur résidence principale, ils sont  18 % à posséder un autre logement (résidence secondaire, logement vacant…). Ce taux est stable. 

Le taux de détention d’actifs immobiliers augmente avec l’âge. Depuis 5 ans, les moins de 30 ans, qui possèdent moins d’actifs que les autres classes d’âge, investissent davantage. 

Le nombre de couples qui possèdent un bien immobilier augmente alors que chez les personnes seules le nombre stagne à un sur deux. 

Si l’endettement des ménages paraît peu important par rapport à l’ensemble du patrimoine des ménages, il a tout de même augmenté de 44 % en une décennie. L’endettement des Français est essentiellement lié à un achat immobilier. Ceci s’explique par la hausse des prix de l’immobilier, la multiplication des offres de crédit et les taux d’intérêt bas.