1- Les acteurs impliqués dans le chantier

Le maître d’ouvrage

C’est la personne pour laquelle le bien sera construit. Il va définir le programme (objectifs, besoins, contraintes) le budget disponible pour la construction, ainsi que le délai de livraison (date à laquelle le projet doit être achevé). 

Le maître d’œuvre

C’est celui qui conçoit le projet et le dessine. Il va suivre et diriger le projet pour le maître d’ouvrage, tout en respectant les exigences de ce dernier. C’est généralement un architecte, qui va travailler avec les entreprises chargées de l’aspect technique du bâtiment (sa construction). 

Le maître d’œuvre dans le cadre de sa mission produit un certain nombre de documents techniques (croquis, plans, schémas), décrit de façon détaillée le bâtiment et produit une maquette du bâtiment. 

D’autres acteurs seront impliqués. En premier lieu on trouve les entreprises du bâtiment chargées de sa construction. Les usagers (dans les projets où une personne publique est maître d’ouvrage) peuvent aussi être consultés  (généralement lors de l’avant-projet sommaire). 

2- Les étapes du chantier

La conception

La conception du projet 

Elle part du maître d’ouvrage qui va définir son projet, en fonction de ce qu’il souhaite construire, d’une analyse du terrain, des contraintes qui y sont liées (contraintes financières, techniques, juridiques), des objectifs liés à sa construction (les objectifs sociaux ou environnementaux par exemple). Ce travail peut faire intervenir des urbanistes, des géomètres (pour faire les relevés de terrain). 

L’esquisse 

L’architecte intervient suite à ce travail pour proposer une esquisse, qui permet de vérifier la faisabilité du projet défini par le maître d’ouvrage et qui en donne une première visualisation. S’il y a un concours (cas d’un marché public par exemple), les participants (les différents architectes) seront anonymes pour ne pas fausser le jeu du concours. 

Le maître d’ouvrage peut décider de poursuivre ou de l’arrêter (il n’est pas engagé à ce stade du projet). 

L’avant-projet sommaire (APS) 

L’architecte conçoit ensuite un avant-projet sommaire (APS) qui décrit les différentes options pour la construction du bâtiment et donne un estimatif du temps et du coût nécessaires à la construction. 

L’avant-projet définitif (APD) 

En fonction de ces données, et des choix du maître d’ouvrage, l’architecte réalise ensuite un avant-projet définitif (APD) qui détaille les caractéristiques définitives du projet. 

Une demande de permis de construire est ensuite déposée en mairie. Durant cette phase le maître d’œuvre assiste le maître d’ouvrage, sur les plans juridiques, administratifs et techniques afin de l’aider à obtenir le permis de construire. 

Élaboration des plans et DCE 

Une fois le permis obtenu, l’architecte va ensuite réaliser les études de projet. Durant cette étape une description technique du bâtiment et des plans détaillés de ce dernier sont réalisés. 

Le maître d’œuvre constitue aussi le Dossier de Consultation des Entreprises (DCE). Ce document détaille les caractéristiques techniques et les contraintes budgétaires précises des différentes parties du projet afin que les entreprises qui interviendront sur le chantier (les entreprises du bâtiment notamment) puissent fournir des devis précis. 

En fonction de ces devis, le maître d’ouvrage choisit ensuite les entreprises qui interviendront sur le chantier. 

La réalisation du chantier

C’est le maître d’oeuvre qui se charge d’organiser le chantier, de répartir les plannings d’intervention (qui fait quoi et à quel moment). 

Il se chargera également de vérifier la qualité du travail réalisé par les différents intervenants sur le chantier. Il dirige les réunions de chantier et en dresse les comptes-rendus. 

Les principales étapes de réalisation du chantier sont :  

  • Le terrassement : préparation du terrain pour pouvoir réaliser la construction ;  
  • raccordement à la voirie et aux réseaux divers (alimentation en eau, eaux usées, électricité, etc.) ; 
  • les fondations : c’est l’ensemble des ouvrages enterrés qui vont stabiliser l’immeuble ;  
  • le gros œuvre : c’est la réalisation de la structure porteuse de l’immeuble (Murs porteurs, poteaux, poutres) ; 
  • la réalisation des façades (le clos) et de la toiture (le couvert) ;  
  • la réalisation des installations techniques de l’immeuble (réseau électrique, sanitaire) ;  
  • le second œuvre : On réalise tous les travaux d’esthétique et de confort, l’agencement intérieur (cloisons séparatives). 

La livraison

Le bâtiment est livré au maître d’ouvrage. Ce dernier peut formuler des réserves à la livraison du bâtiment. Dans ce cas il peut consigner une partie du prix du bâtiment, qui ne sera versé au maître d’œuvre que lorsqu’il aura fait réparer les réserves émises. 

La date de livraison sert de point de départ aux garanties : 

De parfait achèvement : l’entrepreneur doit réparer tous les désordres (vices  cachés, défaut de conformité), apparaissant dans l’année suivant la  livraison ; 

De bon fonctionnement : l’entrepreneur doit réparer ou remplacer tout équipement ne fonctionnant pas, dans les deux ans suivant la livraison ;  

Décennale : Dans les 10 ans, suivant la livraison, le constructeur se doit de réparer tout dommage, compromettant la solidité de l’ouvrage, ou rendant  l’immeuble impropre à sa destination (un problème d’étanchéité important par exemple).