Les techniques de communication orale efficace sont l’écoute active et l’argumentation.

1- L’écoute active

La notion d’écoute active

Une fois les conditions d’une bonne communication orale réunies, il convient de se mettre en situation pour être disponible pour comprendre et analyser le contenu du message de son interlocuteur. L’écoute doit donc être active. Pour cela, il convient de mettre en œuvre toute une série de « techniques« .

Le questionnement

techniques de communication
Exemples de questionnements

Le questionnement doit être organisé afin que l’interlocuteur verbalise ses envies. Le professionnel de l’immobilier doit donc structurer son questionnement : la plupart du temps pour obtenir d’abord les informations les plus essentielles, avant de demander des précisions.

Il dispose pour cela de plusieurs types de questions ayant chacune leur utilité.

La reformulation

Il s’agit de reprendre le propos de son interlocuteur à intervalle régulier dans la conversation afin de s’assurer d’éviter les confusions, les non-dits… On parle de rétroaction ou de « feedback« .

La plupart du temps, il faudra donc demander une confirmation, une précision sur ce qui a été dit au moyen d’un questionnement (« si j’ai bien compris…« ).

2- L’argumentation

Il s’agit de convaincre son interlocuteur du bien fondé de son propos, et de le faire adhérer à sa propre opinion en lui proposant des idées logiques : des arguments.

L’argumentation est une des techniques de communication orale les plus efficace.